Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

rencontre passion.fr forum rencontre thailandaise Commande artistique Garonne

cte de rencontre

quand harry rencontre sally dubosc Mis à jour le 31 mars 2016

prostituée calais Dans sa volonté de replacer la culture au cœur des processus de fabrication de la ville, Bordeaux Métropole développe un important programme de commande publique artistique.

point rencontre creteil Ce programme prend sa source dans la commande d'œuvres d'art contemporain engagée avec la construction du les hommes et les rencontres sur internet et se poursuit aujourd'hui dans le projet de commande Garonne.
Elle prend naissance dans la réflexion menée autour de la construction du pont Jacques-Chaban-Delmas, prolonge le propos au futur pont Jean-Jacques Bosc puis, plus largement à l'ensemble des projets engagés par la Métropole autour du fleuve.

premier rencontre sujet discussion Pour conduire cette commande, Bordeaux Métropole a constitué un comité de pilotage chargé d'en définir le programme artistique, d'effectuer les choix concernant les lieux et la nature des interventions, la désignation des artistes et de formuler toutes les recommandations susceptibles d'orienter le contenu du projet.

    Le comité de pilotage

    rencontre macon 71000 Le comité de pilotage de la commande artistique Garonne, en septembre 2014,  est placé sous la présidence de Michel Duchène, vice-président de Bordeaux Métropole, et composé de : 

    • site de rencontre gratuit lot et garonne Christian Block, adjoint délégué à la culture et au patrimoine, Bouliac
    • adresse prostituée chartres Monique Bourland, pôle mobilité, Bordeaux Métropole
    • lettre de rencontre en anglais Michel Bret, adjoint délégué à la vie associative et culturelle, Blanquefort
    • rencontres amoureuses catholiques gratuites Pascal Cavalière, adjoint délégué à la politique culturelle, Floirac
    • description cool site de rencontre Béatrice de François, maire, Parempuyre
    • bleach rencontre abarai renji vf Nadine Dulucq, adjointe en charge de la culture et de l'accompagnement scolaire, Villenave-d'Ornon
    • rencontre dans ton departement Nicolas Perré, adjoint en charge de la culture et du patrimoine, Bassens
    • een dag uit het leven van een prostituee Stéphane Peres Dit Perey, adjoint à la culture et aux animations, Lormont
    • site rencontre gratuit cognac Stéphane Peyrichou, adjoint au DG en charge du Pôle territorial Ouest Bordeaux Métropole
    • chaque personne que tu rencontres Fabien Robert, adjoint délégué à la culture, Bordeaux
    • rencontre caussade 82 Clément Rossignol-Puech, conseiller municipal délégué à la mobilité, aux espaces publics, la voirie, l'eau, l'énergie, Bègles
    • baboo site rencontre gratuit Kevin Subrenat, maire, Ambès
    • rencontre femmes belges Guy Tortosa, inspecteur à la création artistique, ministère de la Culture / DGCA
    • site re rencontre gratuite Josiane Zambon, maire, Saint-Louis-de-Montferrand

    rencontres niveau 1 methode de francais Il est animé par un comité artistique réunissant :

    • les sites de rencontre pourquoi Catherine David, Directrice adjointe du musée national d'art moderne – Centre Pompidou
    • africa rencontre femme Bertrand Fleury, conseiller pour les arts plastiques, Direction régionale des affaires culturelles Aquitaine
    • rencontres fnac halles Nataša Petrešin-Bachelez, curatrice
    • site de rencontre avec affinité Jean-Marc Prévost, directeur du Carré d'Art, Nîmes
    • rencontre hollande poutine video María Inés Rodríguez, directrice du CAPC Musée d'art contemporain, Bordeaux
    Le projet

    Entretien du 18 septembre 2013, avec Catherine David, comité artistique

    sites de rencontre gratuit comme badoo faire rencontres new york Comment avez-vous abordé ce projet de commande artistique Garonne ?

    rencontres russie 2011 ubifrance Catherine David :
    Nous nous sommes appuyés sur le Projet métropolitain défini par la Communauté urbaine de Bordeaux, à présent Bordeaux Métropole, dans lequel il est précisément énoncé que la collaboration avec les artistes doit contribuer à l’invention métropolitaine.
    Dès le début, nous avons souhaité nous démarquer des commandes publiques traditionnelles, dans lesquelles on fait rapidement appel à un artiste, en lui demandant de mettre une belle sculpture au centre d’une place, ou dans un espace déjà très symbolique ou très codé.
    De notre point de vue, le projet Garonne implique des échanges d’idées et des propositions formelles originales qui ne relèvent pas de la seule installation d’un objet ou d’une structure tridimensionnelle dans l’espace public.

    rencontre sur saint etienne film prostituées 2011 En quoi le Projet métropolitain peut-il être une base de travail pour un projet artistique ?
    Le Projet métropolitain est, surtout dans le contexte politique et économique actuel, très ambitieux, utopique même pour certains. Quand il questionne les formes et les enjeux d’une métropole européenne du XXIe siècle d’un million d’habitants à l’horizon 2030 on voit bien, quand on pense à la Chine ou à l’Inde, que cela nous invite à penser en termes d’échelle, de dynamiques et d’énergies. Nous sommes ici préoccupés par l’accueil de trois cent mille personnes supplémentaires sur dix ans, quand en Chine, on en déplace des millions en quelques mois… 
    Ces enjeux nous invitent à réfléchir à un projet situé à Bordeaux et dans La Cub, en France, mais aussi en phase avec les mouvements d’un monde aux prises avec d’autres échelles, d’autres grandeurs.

    sujet de discussion première rencontre heidi klum seal leur rencontre Quel rapport au territoire de la Communauté urbaine ?
    Sauf erreur ou omission, le projet Garonne est actuellement, en France et sans doute aussi à l’échelle européenne, un projet unique, ambitieux et cohérent dans la commande comme dans le
    budget. Dans un contexte général difficile mais aussi très dynamique localement, le projet doit bénéficier à la Communauté urbaine, permettre d’instituer ou relancer un certain nombre de dynamiques, de pallier un certain nombre de déficits et de mettre en place des collaborations là où elles font encore défaut. Il nous semble que le procès esthétique contemporain, les idées et les propositions formelles des artistes doivent circuler et être discutés, dans les écoles d’art, les musées, les galeries, entre artistes et opérateurs culturels ; mais aussi au- delà, en invitant plus largement les divers publics concernés.
    Ce projet nous concerne tous et ce sont évidemment nos interlocuteurs locaux qui vont aider à le mettre en œuvre, en y intéressant et invitant au passage des publics très divers. Ce « premier cercle » d’interlocuteurs, collaborateurs et relais locaux doit s’étendre, par cercles concentriques, au gré des rencontres, des visites et des débats suscités par le développement des projets des artistes.

    prostituée narbonne un projet unique, ambitieux et cohérent

    rencontres filles laides rencontre femme ocean indien Comment travaillez-vous ?
    Le projet Garonne n’est pas une Biennale et ne relève pas de « l’événement » culturel. C’est un projet qui se développe dans une durée. Il faut du temps, et une disponibilité maximale pour accompagner et répondre aux questions et demandes des artistes, leur permettre de voir
    et revoir certains sites et interlocuteurs privilégiés. Nous veillons à organiser un grand nombre de visites, de conversations, de mises au point pour que chacun, avec son champ d’intérêt et de compétence, à son rythme, puisse prendre la mesure et répondre aux complexités du Projet métropolitain. Dans la première sélection d’artistes invités – qui n’est pas exhaustive – nous avons souhaité rendre compte de la diversité et de la complexité des pratiques esthétiques contemporaines en Europe et ailleurs, et faire appel à l’expérience et aux connaissances de terrain du comité artistique, qui excède les noms attendus du « Top 50 » de l’art contemporain.

    prostituees picardie rencontre chinoise paris 13 Pourquoi inviter des artistes issus de diverses régions du monde ?
    Cela s’inscrit dans la dimension cosmopolite du Projet métropolitain, qui situe Bordeaux dans un moment et un mouvement actuels du monde, dans lesquels nous sommes engagés. Nous avons invité des artistes attentifs au procès urbain et au-delà. Ils développent des pratiques esthétiques diverses mais sont à l’écoute du Projet métropolitain et de ses implications physiques, humaines, économiques, géopolitiques... 
    Ils peuvent comprendre ce qui se met en place à l’horizon 2030 dans la Communauté urbaine, réfléchir avec nous et proposer diverses lectures et scenarii, puis des interventions qui prendront des formes diverses, tridimensionnelles bien sûr, mais également filmiques, textuelles, participatives... sur un moment précis ou un moyen ou plus long terme. 
    Nous leur avons donné une grande liberté, à charge pour nous maintenant de trouver un mode cohérent qui articule les propositions, les rythmes de travail de chacun et la nécessaire visibilité du projet.

    site rencontre afro canadien site rencontre tiilt avis Qu’entendez-vous par visibilité du projet ?
    S’agissant d’un travail qui s’inscrit dans la durée et pas d’un « événement », il est important que les publics bordelais – nous considérons qu’il existe aujourd’hui « des » publics pour l’art contemporain et la culture – soient informés du procès en cours et invités régulièrement à des rencontres avec les artistes mais aussi avec des experts, à des cafés-débats, des ateliers, des expositions et  programmations d’étapes que nous organiserons en collaboration avec les institutions de la Communauté urbaine. 
    Ils auront ainsi accès à la complexité des pratiques esthétiques contemporaines, à la diversité des procès, des gestes, des opérations matérielles et des questionnements en jeu dans le travail des artistes contemporains.

    rencontre danse urbaine joué tours aller à la rencontre english Vous semblez très attachée à la notion de procès...
    Chaque artiste invente sa méthode et propose des articulations complexes, voire paradoxales entre idées et formes, qui ne relèvent pas d’un discours scientifique ou sociologique mais en utilisent parfois certains éléments. Des publics différents peuvent être intéressés aux diverses étapes de réflexion ou de mise en forme (cela peut être une séquence d’une documentation du territoire, des éléments d’enregistrement d’un récit, une projection d’images, etc.). Nous essaierons de trouver les formes d’échange adéquates sans nous imposer par avance des cadres non nécessaires. 
    En se gardant de penser que « tout le monde » doit et va être intéressé. L’art n’a pas fonction d’ambulance ou de remède. Le toujours possible – et souhaitable – dissensus est forcément à la hauteur des questionnements et propositions des artistes.

    Publications & Documents

    Document Format / Poids
    Junkpage Garonne n°1agence de rencontre gratuite au quebec

    orang outan prostituée video site de rencontres armenien Junkpage Garonne n°1

    rencontre femme ronde hainaut luke skywalker rencontre yoda

    prostitute off the streets Publié le 01/06/2015

    Junkpage Garonne n°2pourquoi les prostituées n embrassent pas

    rencontres mystérieuses rencontre pendant le ramadan Junkpage Garonne n°2

    une rencontre deutsch prochaines rencontres ligue 1

    kijiji rencontre strasbourg Publié le 01/01/2016

    Actualités

    rencontre tel lyon